Sélectionner une page

Vous avez réservé vos billets d’avion pour Bali et êtes en train de regarder comment vous déplacer au mieux sur l’île ? Nous vous proposons ici un petit tour des lieux des principaux modes de déplacement que vous pourrez utiliser pour arpenter cette sublime île.

Etat des lieux des modes de déplacement à Bali

La meilleure façon de se déplacer à Bali est de louer une voiture et de prendre un chauffeur. Cette option vous donne la liberté de vous déplacer dans le pays sans avoir à conduire vous-même. Le vélo est une autre option, mais préparez-vous à devoir vous faufiler dans une circulation chaotique. Les bateaux sont également un excellent moyen de se rendre sur les îles voisines, mais ils ne sont pas souvent utilisés pour se déplacer à Bali.

La plupart des voyageurs arrivent par l’aéroport international de Ngurah Rai (DPS), situé entre Kuta et Jimbaran, à la pointe sud de l’île.

Pour rejoindre votre hôtel, vérifiez à l’avance si une navette gratuite est disponible. Certains hôtels proposent également un service de transport privé payant. Bien que cela puisse être coûteux, certains visiteurs disent que cela en vaut la peine (surtout si vous arrivez de nuit) car le chauffeur saura exactement où vous déposer.

Si vous prévoyez de prendre un taxi, vous paierez votre course à l’avance au comptoir des taxis de l’aéroport. Les tarifs varient considérablement en fonction de votre destination, de 45 000 roupies (environ 3 euros) à 315 000 roupies (environ 20 euros).

Le vélo

Pour les courtes distances, les vélos sont un moyen bon marché et amusant d’explorer facilement les lieux alentours de votre hôtel. Les vélos peuvent également être une option plus rapide pour vous déplacer dans les villes encombrées par la circulation.

Vous pouvez louer des vélos dans de nombreuses stations balnéaires et dans les petits magasins des villes touristiques, comme Kuta. Les prix de location varient en fonction de la société et du type de vélo. En moyenne, cela coûtera entre 60 000 rupiahs (moins de 5 euros) et 350 000 rupiahs (environ 22 euros) par jour. Bali Bike Rental, Bali Rides et Bali Eco Cycling sont quelques magasins de location de vélos qui ont reçu de nombreux commentaires favorables.

En raison de la nature instable de certaines routes de Bali, vous voudrez éviter de faire du vélo dans les zones encombrées comme Denpasar et Kuta.

Louer une voiture avec chauffeur

Ce mode de transport peut sembler extravagant, mais vous constaterez que cette option peut être rentable et valoir chaque centime dépensé. Vous pouvez généralement réserver une voiture et un chauffeur auprès de votre hôtel, mais il existe de nombreuses agences, comme Bali Island Car Rental, qui proposent ce service.

Attendez-vous à négocier un prix (à moins qu’il n’ait été fixé à l’avance) et à payer la nourriture, les boissons et le logement du chauffeur si vous l’avez engagé pour un voyage de plusieurs jours. Une journée de location devrait coûter moins de 50 euros. Pour ce prix, vous disposerez d’un moyen de transport sans avoir à rien gérer et éventuellement d’un guide touristique local. Pour plus d’informations, consultez le concierge de votre hôtel.  Votre hôtel peut offrir un service similaire (payant).

Louer une voiture

Louer une voiture est facile et abordable, mais se déplacer à Bali est difficile en raison de la circulation, des chauffeurs et d’une signalisation peu claire. La loi exige que vous possédiez un permis de conduire international ou un permis délivré localement. Des agences de location, telles que Hertz, Sixt, Avis et Budget, sont situées dans de nombreuses stations balnéaires et à l’aéroport international de Ngurah Rai.

Louer un taxi

Les voyageurs ont eu des expériences diverses avec les taxis. Les chauffeurs peuvent parfois être peu fiables et certains sont même sournois.

Mais pas de panique, la plupart sont heureusement honnêtes et amicaux envers les touristes. Certains taxis fonctionnent sur la base de prix négociés, d’autres sur la base d’un compteur. Les tarifs commencent généralement autour de 5 000 à 7 000 roupies indonésiennes (environ 0,50 euros), chaque kilomètre supplémentaire coûtant 4 000 roupies (environ 0,25 euros). Dans les grandes villes comme Denpasar, vous pouvez héler des taxis dans la rue ou en appeler un par téléphone.

Selon les notes des voyageurs et les avis sur les forums, Blue Bird Group est l’un des opérateurs de taxi les plus fiables. La société propose même une application pour smartphone permettant de trouver facilement un taxi disponible.

Que vous rouliez avec Blue Bird Group ou avec l’une des autres compagnies de l’île, vous devrez garder à l’esprit quelques mesures de sécurité. Assurez-vous toujours que le chauffeur allume son compteur afin que vous soyez facturé au tarif approprié et consultez une carte pour vous assurer que votre chauffeur ne prend pas de longs détours.

Le bus

Les bus touristiques publics et privés sont un moyen abordable d’explorer l’île. Cela dit, ils ne permettent pas de sortir des sentiers battus et peuvent prendre beaucoup de temps pour atteindre leur destination. Les circuits en bus privés les plus populaires de Bali sont organisés par Perama Tour & Travel.

Les bus publics de Bali circulent entre les grandes villes, mais les itinéraires, les coûts et les heures de départ et d’arrivée peuvent être difficiles à trouver. Les critiques ont été favorables à la nouvelle navette publique Kura-Kura, qui exploite cinq lignes autour des principaux centres touristiques de Bali, dont Kuta, Seminyak et Ubud. Les bus sont équipés d’une connexion Wi-Fi gratuite, de l’air conditionné, de systèmes d’annonces audiovisuelles et de porte-bagages, mais ils ne circulent pas très fréquemment.

Certaines lignes partent toutes les deux heures. Les tarifs fixes varient entre 20 000 et 80 000 roupies (environ 1,50 à 5,50 euros) pour les trajets simples. Recherchez les bus verts et jaunes sur lesquels sont peintes des tortues d’un célèbre dessin animé.

Location de motos et de scooters

Nous avons déjà mentionné les routes notoirement mauvaises de Bali, ce qui devrait vous donner à réfléchir avant d’envisager de vous lancer seul dans une aventure avec une moto ou un scooter de location. Si vous êtes vraiment un bon conducteur, alors louez une moto et pour rouler sur les routes de Bali. Cependant, soyez un conducteur très attentif, assurez-vous d’avoir une assurance voyage et soyez très, très prudent sur la route.

Les tarifs journaliers varient de 4 à 10 euros selon la cylindrée du moteur, essence non comprise.

Il s’agit d’une excellente façon d’explorer Bali par vous-même et cela vous permet de créer votre propre itinéraire et d’explorer les routes moins fréquentées à votre propre rythme.

Par contre, ils ‘agit d’un mode de transport dangereux. Il est fortement recommandé d’avoir déjà de l’expérience en scooter ou en moto.

Le bateau

Les voyageurs utilisent occasionnellement des bateaux et des ferries pour atteindre les îles voisines de Bali. Cette option est non seulement pittoresque, mais aussi abordable d’un point de vue tarifaire. Si les ferries publics peuvent être moins chers, les services de bateaux commerciaux comme ceux exploités par Perama Tour & Travel et Blue Water Express offrent un transport rapide et direct vers les îles environnantes.

Les voyageurs doivent cependant savoir que de nombreux exploitants de bateaux n’ont pas ou peu de formation et que les règles de sécurité sont inexistantes. N’oubliez pas que les grands bateaux sont généralement plus sûrs et que les voyageurs doivent également vérifier l’équipement de sécurité avant de monter à bord.

Voilà, vous devriez maintenant avoir toutes les informations qu’il vous faut pour vous déplacer sereinement à Bali.